vendredi 30 janvier 2015

Prochaine Assemblée générale de l'AMAS, le 11 février 2015


La prochaine assemblée générale de l'AMAS se tiendra le mercredi 11 février 2015, à 18h, au centre Clignancourt, salle 126 (2 rue Francis de Croisset, 75018 Paris).
L'ordre du jour est envoyé aux membres (on peut se constituer membre lors de l'AG, les nouveaux membres sont encouragés et seront les bienvenus) ; détails supplémentaires sur demande à amasorbonne@gmail.com.

---------------
Le Bureau sortant :
Théodora Psychoyou, présidente (theodora.psychoyou@paris-sorbonne.fr) ; Alice Tacaille, vice-présidente (alice.tacaille@paris-sorbonne.fr) ; Suzanne Kassian, secrétaire  (skmusique@hotmail.com) ; Alessio Ruffatti, trésorier (alessioruffatti@gmail.com)

dimanche 15 juin 2014

Entretiens sur la musique ancienne en Sorbonne - 11e édition



Entretiens sur la musique ancienne en Sorbonne

Périmètres et catégories en musique ancienne
(chronologie, géographie, styles)

études et perspectives

11e édition · 19 et 20 juin 2014


Université Paris-Sorbonne · Site Clignancourt
2 rue Francis de Croisset · salle 119


Argument
Inépuisables champs d’investigation, inhérents à l’historiographie et à l’épistémologie, les concepts de périodisation, de périmètre géographique, d’école et de style ont façonné et déterminé notre perception de la musique ancienne. Pourtant nécessaire, leur maniement reste délicat et appelle, le cas échéant, de nombreux commentaires et justifications. C’est pour cette raison que la question de la délimitation, qu’elle soit temporelle, géographique ou stylistique est d’actualité – en témoigne le dernier ouvrage de Jacques Le Goff, Faut-il vraiment découper l’histoire en tranches ?
Les différentes approches et propositions sont autant de systèmes de représentation historiquement, stylistiquement, méthodologiquement voire idéologiquement circonscrits qui, en cela, méritent d’être repensés.
De fait, comment étudier la diversité des phénomènes musicaux à l’intérieur d’une période sans figer celle-ci définitivement ? Comment saisir l’épaisseur et la dynamique historique d’un répertoire ? Comment rendre compte d’une aire d’influence ? Comment concilier des paramètres dont l’évolution n’est pas toujours synchrone ?
À travers une réflexion sur les frontières chronologiques et géographiques, la nouvelle édition des Entretiens sur la musique ancienne en Sorbonne tentera d’apporter de nouveaux éclairages sur la question.

Journées doctorales organisées par Caroline Joré-Garrigues, Jorge Morales et Théodora Psychoyou.



Programme

Jeudi 19 juin

9h00    Accueil
9h15     Introduction par Caroline Joré-Garrigues

Première séance sous la présidence de Catherine Deutsch (Paris-Sorbonne)
9h30    Megumi Shichijo (Doctorante, Université Paris-Sorbonne)
Armide de Lully à Amsterdam : arrangements et transferts stylistiques dans la suite instrumentale publiée par Roger (c. 1709)
10h10 Suzanne Kassian (Université Paris-Sorbonne)
Comment la Déploration sur le trespas de feu Okergan, tresorier des Sainct Martin de Tours de Guillaume Crétin élargit-elle le périmètre de l’interprétation de la musique du XVe siècle ?
11h10 Caroline Joré-Garrigues (Doctorante, Université Paris-Sorbonne)
Transferts et modèles de composition ou comment faire rimer innovation et savoir-faire ? L’exemple de la Messe de Toulouse
11h50 Isabelle Marchesin (MCF-HDR, conseillère scientifique INHA)
De l’usage des frontières disciplinaires contemporaines. Regards croisés sur un objet de musique

Deuxième séance sous la présidence d’Emmanuel Reibel (Paris X-Nanterre)
14h30 Pamela Zuker (Doctorante, Université Paris-Sorbonne)
L’expression modale dans les chansonnettes mesurées à l’antique de Jacques Mauduit
15h10 Alexandre Cerveux (Doctorant, Université Paris-Sorbonne & EPHE)
L’expression de la théorie musicale dans les sciences juives médiévales : l’exemple provençal de l’école de Frat Maimon (XVe siècle)
16h10 Pierre Pascal (MCF, Université de Lorraine)
Le rhizome du stylus hyporchematicus : éléments de réflexion sur le labyrinthe de la typologie des styles à l’époque baroque (Kircher/Janovka/Brossard)
16h45 Table ronde, avec la participation de Jean-Christophe Frisch, Raphaëlle Legrand, Isabelle Ragnard, Isabelle Marchesin et Emmanuel Reibel. Modération : Jorge Morales



Vendredi 20 juin

Troisième séance sous la présidence de Raphaëlle Legrand (Paris-Sorbonne)

9h30 Daniel Issa (Doctorant, Université Paris-Sorbonne)
Les opéras sur l’opéra (1715-1745) : le méta-langage comme source d’informations sur la pratique musicale historique
10h10 Chloé Dos Reis (Doctorante, Université Paris-Sorbonne)
Une école française de clavecin ? Repenser les périmètres chronologiques au regard de l’ornement
11h10 Bertrand Porot (Professeur, Université de Reims)
À propos de frontières esthétiques entre les spectacles parisiens : L’Amour charlatan de Dancourt et Gillier, 1710
11h50 Théodora Psychoyou (MCF, Université Paris-Sorbonne)
Comparatismes et dessin empirique des périmètres : stratégies du discours des Français sur la musique au xviie siècle


Quatrième séance

14h        FRANCE 1600 : MUTATIONS MUSICALES ENTRE RENAISSANCE ET BAROQUE
Séminaire coordonné par J. Brooks (Southampton), C. Deutsch (Paris-Sorbonne), I. His (Poitiers), T. Leconte (CMBV) et T. Psychoyou (Paris-Sorbonne)
Une singularité du contexte français pour la musique ?
avec la participation de Barbara Nestola (CMBV), Céline Drèze (FNRS - Université Catholique de Louvain) et Fabien Guilloux (CESR, Tours)




Institut de Recherche en Musicologie (IReMus UMR 8223)

Université Paris-Sorbonne – UFR de Musique et Musicologie

Association Musique Ancienne en Sorbonne





vendredi 2 mai 2014

Entretiens sur la musique ancienne en Sorbonne - 11e édition

Les 11es Entretiens sur la musique ancienne en Sorbonne auront lieu cette année les 19 et 20 juin 2014.

Périmètres et catégories en musique ancienne (chronologie, géographie, styles) :  études et perspectives


Argument
Inépuisables champs d’investigation, inhérents à l’historiographie et à l’épistémologie, les concepts de périodisation, de périmètre géographique, d’école et de style ont façonné et déterminé notre perception de la musique ancienne. Pourtant nécessaire, leur maniement reste délicat et appelle, le cas échéant, de nombreux commentaires et justifications. C’est pour cette raison que la question de la délimitation, qu’elle soit temporelle, géographique ou stylistique est d’actualité – en témoigne le dernier ouvrage de Jacques Le Goff, Faut-il vraiment découper l’histoire en tranches ?
Les différentes approches et propositions sont autant de systèmes de représentation historiquement, stylistiquement, méthodologiquement voire idéologiquement circonscrits qui, en cela, méritent d’être repensés.
De fait, comment étudier la diversité des phénomènes musicaux à l’intérieur d’une période sans figer celle-ci définitivement ? Comment saisir l’épaisseur et la dynamique historique d’un répertoire ? Comment rendre compte d’une aire d’influence ? Comment concilier des paramètres dont l’évolution n’est pas toujours synchrone ?
À travers une réflexion sur les frontières chronologiques et géographiques, la nouvelle édition des Entretiens sur la musique ancienne en Sorbonne tentera d’apporter de nouveaux éclairages sur la question.


Mots-clés : historiographie, périodisation, classification, terminologie, style, âges, écoles, esthétique, bornes chronologiques, ruptures, continuités, contemporanéité, historicisation, durée, contour géographique, méthodologie, corpus, comparatisme, transferts.


Propositions de communication à envoyer à amasorbonne@gmail.com (avant le 2 juin 2014)





École Doctorale V - Concepts et langages · Institut de recherche en musicologie · 11e édition
· 19 et 20 juin 2014 · journées doctorales organisées par
Caroline Joré-Garrigues, Jorge Morales et Théodora Psychoyou 

Lieu : Université Paris-Sorbonne, site Clignancourt (2 rue Francis de Croisset, 75018 Paris), salle 119